skip to Main Content

Anxiété

L’anxiété est une réponse émotive à une situation stressante ou un événement appréhendé. Cette réponse nous permet de nous protéger des dangers réels. Par contre, si elle devient envahissante ou excessive, elle peut occasionner une profonde détresse et nuire à notre fonctionnement. L’anxiété peut se traduire par la tendance à surestimer les dangers ou entretenir la conviction que nos peurs irraisonnées (ex: peur d’avoir un accident de voiture, de perdre notre emploi) vont se produire. Le trouble panique et le trouble obsessif-compulsif sont aussi des troubles anxieux. Je peux vous aider à mieux comprendre ce qu’est l’anxiété et à vous outiller pour la contrer.

Trouble bipolaire

Ce trouble de l’humeur est caractérisé par des variations de l’humeur qui sont intenses et amplifiés. La maladie compte deux phases, soit une phase « dépressive », dans laquelle la personne est triste et au ralenti au niveau de la pensée et des actions; puis une phase « maniaque », où l’on peut observer, à l’inverse, une exaltation de l’humeur et une accélération du processus de la pensée et de l’activation. Par exemple, la personne va se lancer dans divers projets, les idées se bousculent dans sa tête, elle parle vite, est impulsive et souffre d’insomnie. Un suivi médical et psychosocial adéquats, ainsi que des habitudes de vie saines peuvent favoriser une qualité de vie satisfaisante.

Troubles d’adaptation

Que ce soit une perte d’emploi, un deuil, une rupture amoureuse ou une période de transition, ces moments sont éprouvants, parce qu’ils entraînent instabilité et souffrance. Apprendre à accueillir ce que nous éprouvons, à prendre soin de nos émotions et à vivre le moment présent peuvent rendre l’adaptation plus facile et moins douloureuse.

Gestion des émotions

L’être humain est un être d’émotions, donc il est tout-à-fait normal que nous ressentions de la tristesse ou de la colère. Se laisser envahir ou mener par nos ressentis, par contre, peuvent conduire à une profonde détresse et nuire à nos relations interpersonnelles. Nous pouvons adopter des moyens et des stratégies pour mieux les gérer et poser, ensuite, des actions constructives.

TDAH

C’est un trouble neurologique caractérisé par des difficultés d’attention et/ou impulsivité et d’hyperactivité. Les personnes atteintes ont des déficits au niveau de la planification, de la mémorisation et de l’exécution des tâches. Elles ont de la difficulté à se concentrer, à maintenir les efforts et à réguler leurs émotions, ce qui entraînent des conséquences néfastes dans leur vie sociale, scolaire et professionnelle. Si vous souffrez de ce trouble, nous pourrons explorer les solutions possibles (pharmacologie, outils, stratégies) pour améliorer les fonctions exécutives.

Habiletés sociales

Vous avez de la difficulté à vous exprimer, à demander ou à refuser des demandes, à communiquer adéquatement vos besoins et limites ou à résoudre des conflits? Je peux vous aider à développer les compétences nécessaires pour y parvenir.

Trouble alimentaire

L’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie sont des troubles alimentaires. Un trouble alimentaire se caractérise par « par des croyances, des attitudes et des comportements extrêmes à l’égard de la nourriture et du poids »(extrait du site www.anebquebec.com). Je vais vous montrer comment confronter ces croyances et reprendre, graduellement, une alimentation normale.

Trouble de la personnalité limite

Les personnes qui souffrent d’un TPL maîtrisent mal leurs émotions et leur impulsivité, ce qui nuisent à leurs relations interpersonnelles. Les émotions ressenties sont intenses et les situations amplifiées. Souvent, ces personnes vont parler d’un sentiment de rejet ou d’incompréhension. Elles se sentent jugées par les autres et éprouvent du ressentiment à leur égard. Certaines vont même présenter des comportements autodestructeurs (automutilation, toxicomanie, gestes suicidaires). La pleine conscience et l’approche comportementale dialectique visent la régulation des émotions, la tolérance à la détresse, la relaxation et l’acceptation. Ce sont les approches que je privilégie pour aider les personnes présentant ce trouble.

Consommation d’alcool et de drogues

Pensez-vous avoir perdu le contrôle de votre consommation de d’alcool ou de drogues? Est-ce que l’idée de ne plus consommer du tout, vous rend inquiet ou anxieux? Est-ce que vous vous sentez mal ou coupable au sujet de votre consommation? Est-ce que vous vous sentez irrité, lorsque quelqu’un critique votre consommation? Si vous avez répondu oui à ces questions, c’est possible que vous souffrez d’un problème de dépendance. Ensemble, nous pourrons explorer vos habitudes de consommation, évaluer le degré de sévérité de la dépendance et dresser un plan d’action.

BESOIN D’UNE CONSULTATION?

Vous pouvez me rejoindre au 514-726-0928 ou par courriel au mariadimartinots@hotmail.com

Back To Top